La visite chez l’ophtalmologue est souvent accompagnée de la question : ma correction a-t’elle changé ? Est-ce grave ? etc…
Mais vous ne prenez pas forcément le temps de poser toutes vos questions. Conscients de cela, nous avons pris le soin de vous expliquer votre défaut visuel ci-dessous.

Tout d’abord, il faut savoir que l’œil est un système optique composé de 2 lentilles convergentes (la cornée et le cristallin). L’image de l’objet observé par l’œil va venir se positionner sur la rétine (le fond de l’œil) afin d’être analysée et traitée par le cerveau. Si l’image n’est pas parfaitement posée sur la rétine, la vision sera floue. Un peu à la façon d’un projecteur sur écran dont les réglages ne sont pas bons.
Les différents défauts visuels (amétropies) sont : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme, la presbytie.

 

La myopie :

Votre œil trop long ou trop fort (il converge trop) empêche l’image de l’objet que vous regardez de se former sur la rétine. La croissance et certaines habitudes peuvent être responsables de l’augmentation de la myopie chaque année. On parle alors de myopie évolutive.

Voici nos conseils pour essayer de freiner l’évolution de la myopie :

– Dès leur plus jeune âge, faire sortir vos enfants aussi souvent que possible. Il ne s’agit pas seulement de leur faire respirer le grand air, il s’agit surtout de les faire regarder au loin. Les enfants citadins sont plus myopes que les ruraux !
– Faire un bilan orthoptique. En effet, parfois la myopie est la conséquence d’une insuffisance de convergence par exemple. Cela ne se voit pas à l’œil nu et peut ne causer aucun symptôme. Porter la bonne correction, ni trop forte ni trop faible.
– Porter des lentilles rigides. Elles ont en effet prouvé freiner l’évolution de la myopie et peuvent être portées très jeune.

Si vous êtes myope vous avez dû remarquer que votre vision est floue au loin. Plus votre myopie est forte plus vous voyez flou. Un faible myope de -0.50 commence à voir légèrement flou à 2 mètres tandis qu’un fort myope de -8.00 commence à voir flou à 13 cm.
La myopie est corrigée par un verre concave, plus épais au bord et très fin au centre. La puissance en dioptrie est noté en signe négatif.

 

L’hypermétropie :

Votre œil trop court ou pas assez fort (il ne converge pas assez) empêche l’image de l’objet que vous regardez de se former sur la rétine.
La croissance vient souvent diminuer voire annuler l’hypermétropie. L’hypermétropie évolue très peu à l’âge adulte. L’œil a le pouvoir de modifier la courbure du cristallin afin de corriger l’hypermétropie. On parle d’accommodation. C’est exactement comme la mise au point d’un appareil photo. C’est ainsi qu’une hypermétropie présente depuis la naissance peut n’être découverte que plus tard (jusqu’à 40 ans), lorsque le pouvoir d’accommodation diminue du fait de l’âge.
L’hypermétropie est corrigée par un verre convexe, épais en son centre et fin au bord. La puissance en dioptrie est accompagnée du signe positif. Plus l’hypermétropie est forte, plus l’effort d’accommodation est élevé. Il est alors possible que l’œil ne puisse pas compenser la totalité de l’amétropie et cause des fatigues visuelles, maux de tête ou strabisme.

 

L’astigmatisme :

Il est principalement dû à la déformation de la cornée : au lieu d’être sphérique à la façon d’un ballon de foot elle est légèrement allongée tel un ballon de rugby. Pratiquement tout le monde est astigmate du fait de la pression exercée par les paupières sur la cornée, sans que cela ne nécessite une correction. Sauf en cas de pathologie très rare, l’astigmatisme n’évolue pas.
On note l’astigmatisme entre parenthèses sur l’ordonnance et on le corrige à l’aide de verres toriques.

 

La presbytie :

Comme vu précédemment le cristallin a la capacité de se déformer afin de faire la mise au point dans le cas d’hypermétropie. C’est pourquoi, plus nous regardons un objet rapproché, plus notre cristallin doit se bomber afin de voir net (l’accommodation).
Vers 40 ans, les fonctions du cristallin sont altérées.  Il perd en tonicité et commencent à gêner la vision de près. C’est la sensation d’avoir les bras trop courts ! Si vous êtes presbyte, nous pourrons vous proposer des verres progressifs, dégressifs, mi-distance ou de lecture.

 
Découvrez notre selection de lunettes de créateurs !
 

Encore des questions sur votre défaut visuel ? Besoin d’un éclaircissement ? N’hésitez pas à laisser un commentaire si dessous !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.